mercredi 22 septembre 2010

Celle qui parle de Toulouse...

Aujourd'hui je n'avais pas vraiment l'intention de poster. En effet, c'est "premiere week"! A savoir, toutes (ou presque) les series recommencent cette semaine. Donc autant vous dire que mes soirées sont plutôt occupées. Et oui, il faut bien que je choisisse quelles series je vais regarder et comme je déteste louper les pilotes...
Mais j'ai reçu un email avec une photo que je ne peux m'empecher de vous montrer. En effet, une de mes lectrices (encore merci a toi, Gaëlle), m'a envoyé la photo de ce graffiti qu'elle a photographié en mai dernier pas loin du PS1 (si j'ai bien compris):
Je vous jure: ce n'est pas moi qui l'ait fait mais si j'avais du en faire un, je pense qu'il en serait tres proche! Toulouse est réellement très représentée a NYC!

En plus, aujourd'hui la date a une signification particuliere pour moi et ma ville d'origine puisque c'est le 9eme "anniversaire" de l'explosion d'AZF. Et oui, j'y etais mais je ne saurais pas vraiment comment vous en parler tellement cette journee la etait surrealiste. J'ai eu de la chance puisque personne de mon entourage n'a ete blesse et je pense que comme beaucoup, nous l'avons échappé belle! Les degats auraient pu etre largement pire. Et nous avons eu de la chance que cela n'ait pas entraîné l'explosion de l'usine d'a cote, a savoir la SNPE, soit la Societe Nationale des Poudres et Explosifs....
Je pense que chaque toulousain present ce jour-la doit en avoir un souvenir different mais dans mon cas, l'explosion d'AZF etait aussi pertubante que les attentats qui s'etaient produit a NYC seulement 10 jours auparavant si ce n'est plus vu qu'elle me touchait moi et ma famille directement. C'est une chose de le voir a la television mais ca atteint un autre niveau quand c'est chez vous et que c'est votre propre maison qui est a moitie detruite. Certes la portee de l'evenement etait extremement differente, les causes et les consequences aussi. Ces deux journees ne sont comparables que parce qu'elle se sont produites a une semaine d'intervalles et c'est pour ca qu'elles restent aussi intimement liées dans mon esprit. Et c'est egalement le fait que l'attaque terroriste sur les US ait ete aussi recente qui a augmenté le stress du 21 septembre 2001 puisque sur place, nous n'avions aucune idee de ce qu'il se passait et que a part le gros bruit, l'impression de proximite, les maisons en tres mauvais etat et le nuage rouge et nauseabond au dessus de nous, nous ne savions rien. Pas de moyen de communications (les reseaux de telephone etaient satures), pas d'electricite (dans mon quartier), rien. Quand finalement, nous avons pu ecouter la radio, le mot s'ordre etait: calfeutrez les fenetres et restez chez vous. On fait comment sans fenetre?
La premiere nuit fut aussi impressionnante puisque les helicopteres de la police tournaient au dessus de nous pour empecher les pillages. En effet, imaginez toutes les maisons ouvertes (puisque sans fenetre) et sans occupant (dans mon quartier, nous etions les seuls a etre rester ce week-end la), c'est une aubaine pour les pilleurs.
Nous avons enfin recupere des fenetres 6 mois plus tard, en mars, une fois l'hiver passe. Et petit a petit, tout s'est reconstruit, la tour AZF a ete detruite (j'aurais personnellement préféré qu'elle reste debout, comme une sorte de memorial), le site a ete "nettoyé" et le canceropole s'est construit. Les premieres equipes de recherche sont en train de s'installer et la page se tourne meme si ce jour restera grave dans la memoire de ceux qui etaient presents.
Bon, ben finalement le post etait un peu plus long et personnel que prevu...

En tout cas, encore un grand merci pour la photo de ce graffiti particulièrement appropriée pour ce blog!

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Je comprend bien ce que tu écris cela me rappelle bien des choses...

Pour passer devant le cancéropole de temps en temps, je peux te dire que le site est vraiment magnifique, et, c'est vraiment super pour une ville comme Toulouse d'avoir ce centre de recherche.

La photo du tag est très jolie.

Céline

Anonyme a dit…

Je ne peux pas ne pas réagir sur azf
c'est vraiment un souvenir très particulier... on ne savait pas ce qui se passait.... sans électricité sans téléphone et tu m'as dit allons dans la voiture écouter la radio et là nous avons su "un site pétrochimique avait explosé" et nos fenêtres et plafonds avec.....
Que d'angoisses quand la famille est éparpillée dans toute la ville....
Une journée tellement particulière pour de nombreux toulousains.....
On s'efforce d'oublier...
Mum

analogue a dit…

Et c'est quoi donc le PS1 ?

Spartiate31 a dit…

En effet, voici un souvenir commun que l'on se serait bien passé de partager!

9 ans après comme tu l'as si bien dit, la vie a repris ses droits et la réhabilitation du site a eu lieu.

A côté de chez moi ils ont déménagé il y a un an environ le lycée Galieni qui s'était installé en urgence (et préfabriqués) sur le terrain de foot...

Merci pour cette petite page d'histoire contemporaine.

Bises.

P.S.: La photo du tag ne s'affiche pas chez moi, je suis le seul dans ce cas?

La petite a dit…

Celine: Je suis bien d'accord. Mon equipe de recherche en these etait labellise canceropole donc je peux te dire que j'ai bien suivi les travaux. J'essaierai de passer devant lors de ma prochaine visite a Toulouse.

Maman: Tu exprimes tres bien ce que j'ai ressenti. En meme temps, on l'a vecu ensemble...

Analogue: Le PS1 est un musee affiliee au MOMA. L'ete ils organisent de grande fete dans la cour du musee.

Spartiate 31: en effet, mais aussi si tu ne critiquais pas les films :)
Apparemment, tu es le seul qui ne voit pas la photo. Je vais essayer de comprendre pourquoi.

LMO a dit…

Bonjour, je suis tombée par hasard sur ton blog grâce au nuage de filles.

J'aime beaucoup, tes photos sont très jolies, tes textes sympatiques, et c'est agréable d'avoir ta vision des choses sur une ville qui fait tant rêver que celle de NYC!

J'habite à Toulouse depuis 6 ans, je n'étais donc pas encore là lors de l'explosion d'AZF, mais je m'en souviens très bien tout de même.
Comme tu dis, on ne pense pas au 11 septembre sans penser à AZF, du moins quand on est français.

La première fois que je suis arrivée sur Toulouse, pour emménager, je suis passée à côté des vestiges de l'usine, j'ai eu l'impression d'arriver sur la Lune.
Je n'ose imaginer ce qu'ont ressenti ceux qui vivaient à côté lors de l'explosion...

Anonyme a dit…

Je n'étais pas revenu sur votre blog depuis plusieurs mois. J'y suis revenu en faisant le ménage dans mes "favoris". Quel plaisir ! Je fais suivre sur mon facebook.