lundi 27 septembre 2010

Celle qui est arrivée a NYC il y a deux ans...

Demain, cela fera exactement deux ans jour pour jour que j'ai débarqué a JFK pour vivre a NYC...
J'aurais aime trouver les mots pour vous parler de mon amour inconditionnel pour cette ville, mais je n'y arrive pas. Je ne peux l'expliquer. Malgre mon arrivee catastrophique a NYC, je me suis sentie chez moi des le debut et pas une touriste ou une invitee dans cette ville, qui n'est la que temporairement.
Malheureusement, mon temps dans cette ville a une date de peremption et je la vois arriver a grand pas (OK, j'ai encore un an, donc ce n'est pas si proche)mais je panique totalement en pensant qu'un jour je ne verrais plus l'ESB en regardant par ma fenetre, que je ne pourrais pas prendre le metro au milieu de la nuit tout en me sentant totalement en securite, aller manger d'excellents sushis pour une poignee de dollars, me ballader dans le LES en me disant que ca n'a vraiment pas changer depuis le siecle dernier et que oui, c'est toujours chez moi meme si je n'y habite plus depuis presque 18 mois, prendre le the chez Teany, raler contre ses americains qui parlent trop fort et mettent la clim a fond, me balader en pyjama dans la rue si l'envie m'en prend sans que personne n'y trouve a redire*, visiter la chine en quelques stations de metro, voir le coucher de soleil sur l'Hudson river, pester contre le temps qu'il me faut pour rentrer du New Jersey ou de l'Upper West Side, prendre le brunch en sirotant mon bloody mary, faire du shopping au artists & fleas de la North 6 street dans Williamsburg, m'allonger dans l'herbe a Central Park, regarder un film en plein air a Bryant Park, passer sous l'arche de Washington Square Park, danser sur les tables du Webster Hall, faire la queue en sirotant mon cafe a Trader Joe, rencontrer des gens passionnants qui viennent de partout dans le monde et ne pas m'etonner de me retrouver dans un appartement/galerie d'art de Brooklyn a peindre un masque en platre pendant que ma meilleure copine danse le tango avec un barcelonais, me balader sur la highline et critiquer les prix prohibitifs de Meatpacking, acheter mon cafe noisette tout les matins a Carmen qui me demande si tout va bien, appuyer 25 fois sur le bouton de l’ascenseur en sachant que ca ne le fera pas venir plus vite mais "on ne sait jamais..." **, regarder les series le soir meme ou elles passent a la tele et ne pas attendre 6 mois qu'elles soient diffuses en France ou 24h qu'elles sortent en streaming sur internet, rajouter des films sur ma liste netflix***, acheter mon saumon fume chez Russ and Daughter et les regarder le couper a la main, me composer une salade ou prendre une soupe chez Whole Foods, faire la queue en buvant une biere chez Shake Shack, puis prendre le cheeseburger avec des frites, dire "en France, on ne fait pas ca du tout, on fait comme-ci,comme-ca", manger des pancakes au comptoir de Clinton St Baking Company, aller faire du yoga, du pilates et plein de choses que je n'aurais jamais imagine faire, prendre le bateau pour aller a IKEA, faire du velo a Governor Island, me faire attaquer par les ecureuils de Madison Square Park, prendre le L train, decouvrir des nouveaux restaurants, boutiques, anecdotes sur la ville, passer mes dimanches matins sur skype avec ma mere, ma grand-mere qui me demande: "Et il est quelle heure chez toi?", prendre un verre au 230 Fith avenue, planifier mes "vacances" de Thanksgiving, president's day, Memorial day, 4 juillet et labor day, aller a des concerts gratuits, etre sur la plage en regardant la skyline de Manhattan, aller au Chelsea Market, raler contre les prix d'Anthropologie, essayer de comprendre le defilement des chiffres d'Union Square, me croire dans un film des que je sors dans la rue, boire ma fresh limonade en marchan, trouver de la fresh limonade partout, recevoir vogue, glamour, instyle, time out et tous les autres journaux auxquels je suis abonnee, les happy hour, le Moma, me dire que c'est la ville la plus extraordinaire du monde et penser que j'ai de la chance d'y vivre meme si ce n'est pas tous les jours facile d'etre loin de son "chez soi initial".
C'est pour toutes ses raisons et bien d'autre encore, que je peux dire: I NY !

*Je ne l'ai pas fait mais qui sait...
** Et pourtant, au debut, je ne supportais pas les gens qui faisaient ca.
*** D'ailleurs, quand est-ce que quelqu'un se decide a le creer en France!!!

20 commentaires:

Mme Patate a dit…

Happy Birthday!
Oh oui enfin un peu de LES ca fesait longtemps...
T'es sûre que tu repars dans 1 an, si il faut peut etre ta chef trouvera des sous pour te garder, non?

Anonyme a dit…

J'ai le moral dans les chaussettes maintenant....rien qu'à l'idée de ne plus pouvoir lire tes aventures et toutes tes petites "anecdotes" sur NY.

Il faut que tu demandes un autre contrat ;)

Céline

Spartiate31 a dit…

Très bon anniversaire à toi :-)

Gros bisous à toi et à Frank qui partage ton opinion sur cette ville!

Samia a dit…

Et dire que je m'apprete a y passer un an! Ton article me fait rever!

Merci...

analogue a dit…

C'est un superbe article qui donne envie de vivre ce que tu vis depuis 2 ans !

Lyly a dit…

Happy Anniversary! Tu as bien tout résumé :-D

Anonyme a dit…

Cet article est tout simplement magnifique , je te comprends à 1000%! Profite bien de ta dernière année à nyc et surtout restes-y !!

La petite a dit…

Mme Patate: c'est amusant que tu dises ca puisque j'ai enfin mon tee-shirt du LES et que j'ai eu trop honte en m'inscrivant sur les listes des "amis du LES" de ne plus habiter dans le LES! J'ai failli mettre mon ancienne adresse.
Pour le contrat, comme j'ai un peu envie de quitter la precarite de la recherche que tu connais bien, je prefere rentrer et essayer de faire autre chose plutot que de retarder l'echeance ou tu te retrouves au chomage!

Celine: encore un an, ne t'en fais pas...

Spartiate 31: Merci. C'est qui Frank?

Samia: Reves, ca deviendra realite des que tu y seras.

Analogue: Merci.

Lyly: Merci.

Anonyme: Merci, je ne savais pas comment en parler et j'ai pense a toutes les petites choses que je ne pourrais plus faire et c'est sorti tout seul.

vero a dit…

Se rendre compte qu'il y a pire que de ne PAS vivre à NYC, c'est de ne PLUS y vivre...
alors bonne dernière année !

La petite a dit…

Vero, je pense que tu as tout a fait raison car dans un cas, on se doute de ce que l'on rate mais dans l'autre cas, on le sait!

Anonyme a dit…

Bien sur je pourrais te dire "profites du temps présent tu vivras autre chose ailleurs d'aussi riche si tu le souhaites vraiment",
- je pourrais te dire aussi" Tu as eu une super chance de pouvoir le faire, pense à tous ceux qui en revent et ne le feront pas"
- je pourrais te dire aussi
"c'est bien que ça s'arrête un jour car tout passe, tout lasse..."
- je pourrais te dire aussi
" C'est bien de pouvoir maintenant passer à quelque chose d'autre, de plus calme,de plus "familial"de revenir chez toi etc...."
- mais je veux simplement te dire, que si tu as su réaliser un rêve, tu as découvert la clé du bonheur. Tu sauras le faire ailleurs et à nouveau et différemment.La vie, c'est l'autre nom de l'instant, . Alors soit sure que ta vie se construira là ou tu seras, sois toi même, ne change rien,tu trouveras ce dont tu as besoin ou que tu seras..
bisous

DAD

Clara a dit…

Dur dur de passe apres le papa! Continues a en profiter.. il sera toujours temps de regretter après, et qui sait...

Nicolas a dit…

Et pour les chiffres de Union Square, tu as trouvé ou pas? Ca m'enleverait une fière chandelle du pied, si tu pouvais me donner la réponse...

La petite a dit…

Papa: merci, je me dis toutes ces phrases aussi mais ca ne m'empeche pas d'apprehender la suite.

Clara: ca va lui faire plaisir...:)
J'essaie de ne pas y penser mais ce n'est pas evident.

Nicolas: Desolee, toujours pas. Mais je pense que je vais finir par accepter que cela reste un mystere et puis ca a un petit cote Lost (sans la mauvaise fin).

Spartiate31 a dit…

Frank Sinatra mademoiselle ;-)

La petite a dit…

Ah.............OK!

Dolce a dit…

Geniale, cette liste... Happy birthday americain :)

christelle a dit…

j'ai adoré ce post, merci de nous (me) faire suivre ces aventures newyorkaises. En tant que libraire, j'ai peu d'espoir de pouvoir aller vivre à NY, donc je me régale de tes récits! bonne continuation

Naline a dit…

Ce qui veut dire que cela fait plus de deux ans qu'on ne s'est pas vu....

Emilie a dit…

Tu me fais rêver!!!!!!!!!
Toi non plus tu ne comprends le défilement des chiffres d'Union Sq!
"te faire attaquer par les écureuils de Madison Sq Park" hahahaha!!!!!! Ce sont les meilleurs NYais!!!lol
Allez, encore un an! J'ai envie de te dire que tu as le temps... mais, je ne me croirais pas moi même!lol