jeudi 24 mars 2011

Celle qui parle de radiations...comme tout le monde!


Bon, j’entends tellement d’informations erronees dans la presse et les medias au sujet des radiations emises a Fukushima, que j’ai eu envie de participer moi aussi. Je travaille sur les radiations depuis quelques annees maintenant et je ne dis pas que je suis une experte en radiation de faibles doses (car oui, ce sont des radiations de faibles doses qui sont emises), pas personnellement, mais la majorite de mon laboratoire travaille sur le sujet et essaye justement de savoir si les faibles doses augmentent les risques de cancer! Et donc ma chef peut peut-etre qualifiee d'experte en la matiere (elle est d'ailleurs regulierement appelee pour des interviews). Horrifiee devant tant de betises dites, elles nous a promis un petit cours sur le sujet la semaine prochaine, je vous en reparlerais donc peut-etre apres cela. Mais aujourd’hui, je vais vous dire ce que j’en sais et ce que j'en pense.
Le gros probleme des « experts » que l’on voit fleurir dans les interviews, c’est que ce sont des radiotherapeutes ou des scientifiques specialises dans des fortes doses de radiations. Or les faibles doses de radiations n’ont pas du tout les memes consequences. Autant on connait les risques des fortes doses (ou doses therapeutiques) autant les consequences des faibles doses, on n'en sait pas grand chose.

Pour des fortes doses, les dommages/effets augmentent avec la dose, ce qui n’est absolument pas le cas avec les faibles doses ou il existe plutot un "seuil" au dela duquel, on observe un effet. C’est la loi du « tout ou rien ». Pourtant on sait vraiment tres peu de choses a ce sujet. Elles modifient la "biologie" des cellules, ca c'est sur mais est-ce qu'elles augmentent significativement les risques de cancer? Ca c'est moins sur sauf peut-etre chez les enfants, beaucoup plus sensibles.

Et si vous regardez ce tableau, vous voyez que les doses de radiations mesurees au japon sont tres tres faibles. Bien plus faibles que ce que vous pensez.

Il faut egalement savoir que les radiations sont partout et que nous sommes tous les jours exposes aux radiations:

Vous dormez a cote de quelqu'un: 0.05 microSievert.

Vous mangez une banane: 1 microsievert.

Vous habitez la cote du Kerala en Inde ou Ramsar en Iran: 20 milliSievert/an et 200 millisievert/an.

Imaginez si vous etes maries depuis 50 ans, que vous vivez en Iran et que vous aimez les bananes, et bien, vous avez recu plus de radiations tout au long de votre vie que si vous etiez au Japon cette semaine.

Apres je ne dis pas que ce n'est pas grave, que ce n'est pas dangereux ou qu'il faut minimiser le probleme, je dis juste que nous sommes tres loin des doses de Tchernobyl ou d'Hiroshima. Il ne faut donc pas tout melanger.

Il y a eu bien plus de morts a cause du Tsunami qu'il n'y en aura certainement dans le futur a cause des radiations emises. Et je pense qu'il ne faut pas laisser les medias nous influencer avec ce catastrophisme ambiant qui leur permet de faire de l'audience. Pour preuve, voici cette petite video:

Non mais vraiment!? Vous pensez que les radiations ne perdent pas de leur "puissance/dose" en se diluant dans l'air? Elles font le tour de la terre a la meme concentration? Vraiment?
Encore une fois, je ne dis pas qu'il ne faut pas se preoccuper de la situation- des radiations emises dans l'air, ce n'est jamais une bonne nouvelle- mais de la a dire que la planete entiere va voir son taux de cancer augmenter de 100%, il y a des limites!
Je le redis, je ne suis pas une specialiste des radiations a faibles doses (moi, j'etudie les fortes doses; celles utilisees en radiotherapie par exemple) mais je pense que tres peu de gens le sont reellement et malheureusement, on ne peut pas extrapoler ce que l'on sait des fortes doses aux faibles doses. Quant a savoir si les faibles doses augmenteront significativement les risques de cancer? Seul l'avenir nous le dira.

7 commentaires:

Severine a dit…

Tres interessant ! merci pour les infos. A demain pour l'apero blog ?

La petite a dit…

Oui, a demain!

Anonyme a dit…

Merci pour ces infos... je te rejoins sur le fait que les journalistes nous "bombardent" d'infos plus catastrophiques les unes que les autres et nous font peur!!! du coup je zappe complet le JT.

Comme tu dis l'avenir nous le diras....

Céline

Lyonel Baum a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Dolce a dit…

Les journalistes "journaleux" qui aiment faire dans le sensationnel avec des niouzes eronnees meritent des baffes... Merci pour le rappel.

Anonyme a dit…

N est pas Anderson Cooper qui veut!
En tous cas moi je me garde mes pastilles a l iode et mon compteur Geiger...

Jack - perdu dans la masse a dit…

Sympa pour l'article, et idem pour le cours de la semaine prochaine, un resume sera le bienvenu. Cote infomation, je me permets de copier-coller un petit message d'un copain francais expatrie au Japon (un peu au Sud de Tokyo): "Petite recette de desinformation a l'usage des apprentis journalistes ou comment faire un gros papier bien flippant... Prenez le taux de radioactivite a Tokyo, qui est de 0.22 microsieverts par heure (50 ans d expositions vous garantissent 5% de "chance" de chopper un cancer, ecrivez millisieverts au lieu de microsieverts (et la vous avez vos 5% de cancer en 18 jours)... Ensuite, faites un subtile melange entre un papier de Kyodo news, qui dit que l eau de mer a 300m de la centrale est 1250 fois la normale, et un rapport de l AIEA qui dit qu'a 30 km les concentrations sont juste en dessous des limites autorisees... Ecrivez alors que les concentrations a 30 km sont 1250 fois superieures a la normale. Voila... c est tout... Vous venez de faire votre prochain gros titre dans le monde et de reussir a faire flipper 60 millions de personnes... "

difficile de separer le vrai du faux.