lundi 12 septembre 2011

Celle qui raconte ses derniers jours a NYC...


Allez, c'est parti pour mon premier (très long) post depuis Paris. Avant toutes choses, je voulais vous remercier pour tous les gentils commentaires que j'ai pu avoir sur mes deux derniers posts. Ca m'a fait très plaisir surtout dans cette période un peu difficile pour moi. Donc a tous, merci!
Brooklyn et moi sommes bien arrivés en France mardi dernier, direction Bordeaux. Deux jours plus tard je remontais sur Paris tandis que mon petit (ahahah) chat restait a Bordeaux le temps que je nous trouve un nid douillet dans la capitale. C'est en bonne voie mais je vous raconterais cela plus tard. Aujourd'hui, je vais vous narrer mes derniers jours a NYC. Et oui, je ne peux pas ne pas vous raconter mes dernières heures dans la grosse pomme. On commence avec mon denier rooftop fait avec Severine et son mari. Il s'agit du Mé Bar, au dernier étage de l'hotel La Quinta dans Koreantown et l'on est vraiment au pied de l'ESB:

Le lendemain, apres un déjeuner avec Dolce, je suis allée faire la célèbre queue de TKTS pour avoir des places a prix réduits pour un dernier show a Broadway. Le soir, j'ai donc amené Alphonse pour pouvoir immortaliser une fois de plus les lumières de Times Square:

et finalement voir le Naked Cowboy!!! Car croyez-le ou non, je ne l'avais jamais vu! Il faut dire que Times Square n'est pas vraiment mon endroit de prédilection pour me balader. Ca grouille de touristes mais bizarrement, j'ai ressenti le besoin de m'y balader une dernière fois; peut-être parce que c'est un endroit tellement emblématique de NYC.


Et mon dernier show fut:
Et oui, aprés Mamma Mia, Chicago, Le roi lion, Mary Poppins et West Side Story, j'ai fini ma série par La famille Adams. J'ais toujours été une fan donc j'étais curieuse de voir l'humour noir transporté a Broadway. Je n'ai pas été déçue; le show était très bien, l'histoire et les chansons m'ont plu ainsi que les acteurs. Je dirais que le point faible du show est Brooke Shields, vraiment en dessous des autres au niveau voix. La seule chose a laquelle je pensais quand je la voyais sur scene, c'est qu'elle avait des faux seins. Elle a beau le nier, moi je ne comprends pas comment elle peut avoir une poitrine aussi abondante et haute perchée sans aide d'un chirurgien. En même temps, ce n'est pas que j'ai l'esprit mal placé mais j'étais au cinquième rang et sa robe présente un décolleté hallucinant.


Le lendemain, direction l'UES pour aller au consulat de France faire les papiers nécessaires à mon retour. J'en ai profité pour passer devant le Met:
et faire un dernier tour a Central Park:

The Lake
Bethesda Fountain
The Mall

Colombus Circle depuis le gros rocher de l'entrée Sud Est du park
Puis déjeuner au Marché du Sud avec une amie blogueuse que j'adore et qui me le rend bien. Et ensemble, nous avons été visiter les studios de la chaine NBC. Et oui, je me disais que je ne pouvais pas partir sans au moins avoir été visiter un studio de télé. J'aurais bien aimé été voir l'enregistrement d'une émission lors de ces 3 ans (Saturday Night Live ou le Late Show with David Letterman) mais je ne me suis jamais bien renseignée sur comment l'on faisait, et quand je l'ai finalement fait, c'était trop tard. FYI*, pour le SNL, il faut s'inscrire au mois d'aout et ensuite; ils vous envoient un email avec votre date de show au cours de l'année sans possibilité de changement; l'autre possibilité, c'est de faire la queue devant NBC a 7h le matin de l'enregistrement. Au NBC tour, ils nous ont dit que certaines personnes faisait la queue dès le vendredi soir! Vous comprendrez donc que je n'y ai jamais assisté... Sinon, le NBC tour était pas mal mais pensez à amener une veste ou même un manteau, il faisait super froid (afin de protéger le matériel super cher et fragile dans les studios). J'ai donc pu voir le studio de Dr Oz et celui de SNL, ainsi que la régie mais surtout des couloirs et des ascenceurs. On en n'a pas vraiment pour son argent mais heureusement, je me suis bien amusée en si bonne compagnie! Autre détail mais de taille, si vous ne connaissez rien à la culture populaire télévisée des USA, laissez tomber la visite!
Puis direction l'UWS, je dois dire que c'est certainement le quartier de Manhattan dans lequel je suis le moins allée mais là, c'était pour la bonne cause car une de mes amies venait d'accoucher d'un petit garçon. Et voilà, mon septième petit new yorkais!!! 6 garçons pour une fille, qu'est-ce qu'ils mettent dans l'eau new yorkaise?!
Le lendemain, je suis passée par un endroit culte pour tout new yorkais, touriste ou simplement être humain qui se respecte:
Malheureusement, je n'ai pas pu m'attarder suffisamment pour faire la queue et manger un cheeseburger, mais j'ai pu prendre quelques photos de plus vieux et haut building (à l'époque de sa construction), le Flatiron:


Je me suis ensuite dirigée vers le sud,
Union Square et son célèbre marché (beaucoup plus calme en semaine d'ailleurs).
Le samedi matin, je suis partie me faire faire ma dernière mani-pedi dans mon salon préféré, One and One. Rien de particulier à ce salon, si ce n'est que c'est le premier que j'ai testé pour la pédicure et que comparé aux autres où je suis allée, le résultat est de meilleure qualité et dure beaucoup plus longtemps que d'autres salons que j'ai pu tester. L'après-midi, direction le Spuyten Duyvil ou j'organisais ma farewell party.
J'ai eu de la chance puisque la météo a été clémente cette fois-ci (ma fête avait été repoussée d'une semaine puisque la semaine précédente, jour prévu pour cette petite sauterie, une invitée de taille s'est pointée et nous a obligés a changer de plan) et nous avons pu tous profiter du grand jardin:
Et je tiens encore a remercier les quelques 25 amis qui sont venus me dire aurevoir ainsi que ceux qui n'ont pas pu venir pour cause de long week-end en dehors de la ville. Et encore merci pour mes supers cadeaux de la mort dont l'amazing Kindle, livre électronique d'Amazon dont je vous reparlerais peut-être vu comment je suis trop fan!
Le dimanche, a part une petit bierounette au Luca Bar, j'ai surtout fais mes valises et finit de vider mon appartement avant de prendre mon avion le lundi soir. Et maintenant ca y est, c'est officiel, va falloir que je change de nom!
Allez des petites chansons du jour pour la route et qui vont me mettre la larme a l'oeil pendant encore quelques semaines...












Et encore je ne vous les ai pas toutes mises...
* FYI: for your information/ pour infos.

6 commentaires:

Dolce a dit…

Tu nous manques... mais je suis sure que tu reviendras :)

Anonyme a dit…

Trop mais trop contente de te retrouver...j'espere que le retour n'a pas été trop dur.
Bises.
Céline

Véro a dit…

Et là tu deviens celle qui fait pleurer tout le monde... Je n'ose imaginer le chagrin que ça doit d'être de quitter NY... déjà après quelques jours de vacances, ça me fait tout bizarre.
Paris est fantastique aussi, mais les parisiens ne sont les new-yorkais...

Daniela a dit…

Merci pour cet au revoir à NYC qui lui rend bien hommage à cette sacrée ville, me tarde de lire la suite, en tout cas, ce sera avec grand plaisir! bonne installation à Paris

Perrine a dit…

Je suis lectrice du blog depuis ... au moins 2 ans. C'est la date de ma dernière visite à NYC suite à laquelle j'ai cherché tous les endroits ou je pourrais entendre parler de la grosse pomme. Dont ton blog... J'ai beaucoup ri, J'ai salivé, j'ai adoré ton Brooklyn (qui ressemble vachement à ma Java en version monsieur mais surtout, j'ai retrouvé NYC!!! Je te remercie pour ces déambulations par procuration. Je lirai désormais "celle qui .... à Paris" avec tout autant de plaisir. Bonne continuation pour ces nouvelles aventures. Au plaisir de te lire... Perrine

Anonyme a dit…

Pour compléter la liste au cas où vous auriez envie de cultiver le blues de NYC:

New-York de Sébastien Schuller
One day you'll dance for me NYC de Thomas Dybdahl.

A plus.

Le fan toulousain-bordelais