vendredi 30 octobre 2009

Celle qui decouvrait des sculptures par hasard...

En me baladant dans Midtown, je suis tombee sur ces sculptures dans une petite allee (enfin, plus une gallerie ouverte qui reliait deux rues mais on ne va pas chipoter non?).
Tres Botero, n'est-ce pas? Par contre, je n'ai aucune idee si c'est vraiment un Botero. Et comme je n'ai trouve aucune indication sur les artistes, je ne peux pas vraiment vous en dire plus.
Celui la ressemble a une sculpture que l'on pourrait trouver sur une scene pour des awards

Celui la me fait penser a Becassine!
Pour ce dernier, j'ai reussi a trouver le nom de l'artiste. Il s'agit de Tom Otterness, un artiste americain, ne en 1952 au Kansas, mais dont l'atelier est a Brooklyn. Ses oeuvres sont dispersees un peu partout dans NYC et dans le monde (Munich, Paris, Venise, Beverly Hills). Je les trouve vraiment jolies. J'aime le cote "cartoon"* et "cute"**, l'humour et la tendresse qui s'en degage. En particulier dans celui la:
Une sorte de curiosite de la part du moustique qui regardent dans les yeux de la grenouille qui a deja l'air de se regaler. Enfin, tout ca pour dire que c'est tout a fait le genre d'art que j'aime! Par contre il y a 30 ans, cet artiste avait des gouts beaucoup plus discutables*** .
Mais il a fait des excuses publiques pour cette video qu'il considerait a l'epoque comme de l'art. Je ne saurai que lui conseiller de rester dans la sculpture...
Si vous avez une idee de qui sont les artistes des autres oeuvres, je serai enchantee de combler les blancs!

* dessins animes
** mignon
***carrements horribles meme (il s'est filme en train de tirer sur un chien).

jeudi 29 octobre 2009

Celle qui fait des Cupcakes...et regarde Top Chef...

A force de regarder Top Chef, l'emission de Bravo TV qui met en compétition 17 chefs cuisiniers, je me suis laissée influencée!! Honte a moi, maintenant je cuisine presque (vous notez le presque)! En effet, tous les dimanches après-midi depuis quelques semaines (le mauvais temps y est egalement pour quelque chose), je fais des tartes sales, des soupes aux butternut squash (courges musquées) et même pour la première fois de ma vie : des cupcakes ! Bon, ce n’est pas très surprenant puisque j’ai acheté un kit a cupcakes chez Fred Flare il y a deux semaines et que je vous l’ai déjà montré, mais vous pouvez faire semblant d’être surpris genre : « Quoi ?! Des cupcakes ! Mais c’est génial ! ». Bon, n’en faites pas trop non plus…
Donc dans ce petit kit, vous trouvez :
Des petits moules en papier (ca a un nom ?)
Un livre de recette de Cupcakes
Et une poche a décor (pastry bag) avec pleins de petits embouts pour faire de jolies décorations comme celles-la :

Quoique je trouve que ceux décorés a la pate d’amandes sont magnifiques :

Trouvés sur le site de Hello Naomi.

J’ai donc fait bien tout comme il faut pour les petits gateaux/muffins :

Mais j’avoue que pour le décor, je n’ai pas pu ! Trop de sucre, de beurre, ce n’était psychologiquement pas possible ! J’ai donc tout divise par 3 (sauf le chocolat évidemment) et j'en ai mis moins qu'indiqué sur chacun des cupcakes (mais c'était bien suffisant).
Bilan :
Honnêtement, ils sont supers moches et vous auriez vu la tête de ceux a qui je les ai offert ! Ils ne voulaient pas les manger devant moi au cas où ils voulaient les cracher ! Mais au final, ils étaient plutôt bons ! Et bizarrement, ils étaient même meilleurs le surlendemain… Aucune idée pourquoi mais c’était le cas !
Je vais les retravailler un peu et je vous donnerai la recette quand ils seront un peu plus presentables! En attendant, ils vont etre contents au labo...
Quant a Top Chef, l'emission qui donne envie de cuisiner a la petite toulousaine (syndrome Alain Delon), le principe est simple : 17 chefs au début, un est éliminé chaque semaine et à la fin le restant gagne le titre de « top chef » (bon il gagne de l’argent aussi faut pas déconner). Ils ont toutes les semaines, un nouveau challenge : genre cuisiner au feu de bois uniquement, recréer un plat qu’ils viennent de gouter, un challenge « porc et merlot », un challenge « France » (autant notre beau pays est critiqué ici, autant en ce qui concerne la cuisine, ils n’osent pas) avec comme juges Joël Robuchon, Daniel Boulud (oui celui du Bar Boulud dont je vous ai parlé hier) ou encore Hubert Keller (il participait a Top Chef Master, le top chef avec des grands chefs étoilés qui participaient afin de récolter de l’argent pour une œuvre caritative, il est trop gentil et trop doué, c’est devenu mon chef préfèré sans avoir jamais goute ses plats).
Ce soir ils cuisinaient au steackhouse du MGM Ground, restaurant de Tom Colicchio, le juge (avec Padma Lakshmi) récurrent de Top Chef avec comme juge invité, Nathalie Portmann (même que je l’ai vu a NYC avec mes parents, au Gemma). Seulement elle est végétarienne ! Donc cuisiner dans un steackhouse de la cuisine vegetarienne, c’est un peu difficile. Pour cet épisode, ils ne sont plus que 7 au départ et a part une que je n’aime vraiment pas (Robin, elle fait trop vieille peau qui essaie de rester jeune et ces plats ne semblent jamais aussi bon que les autres, elle fait dans la simplicité), je n’ai pas de préférence sauf peut-être pour Jennifer (elle a toujours été dans les meilleurs mais depuis la semaine dernière où elle était dans les derniers, elle perd toute sa confiance en elle et ca c’est pas bon du tout) et Kevin (la force tranquille). Dans cette saison, il y a également des jumeaux, Brian et Michael (très surs d’eux, limites arrogants mais sans dépasser la limite donc je ne les déteste toujours pas), qui sont tout les deux toujours présents. Il y avait un français au départ, un basque, trop immature, mais très gentil. Dommage qu’il n’ait pas fait honneur a la France en se faisant éliminer un peu trop tôt mais il était si sympathique que je lui pardonne…
Donc le résultat de ce soir ? Kevin, Eli et Brian était au top. Robin, Jennifer et Michael était les derniers.
Kevin a gagné tandis que Mike a perdu. Un truc de fou, quand est-ce qu'elle va s'en aller l'autre!? Mike a perdu parce qu'il n'a pas cuit correctement les poireaux. Certes, dis comme ça, ça fait rire mais c'est sérieux!
Mais Robin est dans les derniers depuis le début!! Comment se fait-il qu'elle ne soit toujours pas partie?! Elle m'énerve! En même temps si elle n'était plus la, il n'y aurait plus les mini-engueulades avec les autres. Car oui, ca reste de la téléréalité même si on ne les suit pas au quotidien, on les voit juste cuisiner et s'engueuler genre "c'est ma casserole"!
Un mélange de Koh Lanta et de la cuisine des mousquetaires (Maité et Micheline). Mais il n’y a pas à dire, je suis accro !
Ah oui! Et n'oubliez pas de voter pour moi sur le site cosmo (en haut a gauche)... J'aimerais bien changer de sac...

mercredi 28 octobre 2009

Celle qui photographie les depouilles de zombies a Central Park...

Contrairement a ce que l'on pense Halloween n'est pas le 31 octobre!!! Aux US, les festivites pour Halloween se deroulent tout le mois d'octobre. La maman de Romain a d'ailleurs rappele les principales activites proposees a NYC. Samedi dernier, je suis arrivee apres la bataille pour le pumpkin festival (festival de la citrouille) auquel j'avais assiste l'an dernier. Cependant, les vestiges de l'apres midi etaient encore la, autour de Bethesda Fountain, et je vous les ais photographies:
Celui la a meme un nom puisqu'il s'agit de:
Bon je n'ai pas vraiment compris le concept, pourquoi ils etaient la puisque rappelons-le, je suis arrivee lorsqu'ils rangeaient tout, mais je trouve que de les voir tous abandonnes la sous la pluie (oui, temps vraiment horrible a NYC samedi), c'etait tout triste. Ils n'etaient plus d'aucune utilite alors que certainement un peu plus tot, ils effrayaient toutes une bande d'enfants.
Enfin...J'en ai egalement profite pour prendre quelques photos de Central Park qui a pris ses couleurs automnales:
du jaune,
du rouge,
du orange
enfin l'automne quoi!
C'est beau hein? C'est mon "spot" a Central Park meme si la pelouse est souvent pourrie a cette endroit la! Mais j'adore la vue sur le San Remo.
Et le Mall:
je m'imagine toujours quand je marche la que l'on est au debut du siecle et que des enfants en costumes poussent leur cerceaux ou se precipitent avec leur bateaux vers la fontaine. Mais c'est egalement le lieu de tournage de pleins de films...
Et dernier plan avant de quitter le parc, une vue des immeubles de Colombus Circle avec la patinoire/ice rink en premier plan!

mardi 27 octobre 2009

Celle qui allait voir une retransmission du Met Opera...

Au mois de septembre, le Metropolitan Opera organisait des retransmission gratuite sur ecran geant de certains operas en plein air. J'y suis donc allee avec quelques amis dont C. et Miss Gally.
A cette occasion, le Bar Boulud situe juste en face proposait un "panier pique-nique" auquel je n'ai pas su dire non. Le Bar Boulud est un des restaurants de Daniel Boulud, super grand chef francais, connu a NYC et parfois juge invite dans Top Chef - c'est dire s'il est celebre!! Il faudra d'ailleurs que je vous parle de Top Chef, emission (de Bravo bien evidemment) dont je suis top mega hyper fan, moi qui ne cuisine pas vraiment. Ah trop de choses essentielles (qui a dit ininteressantes? Qui?) a raconter et si peu de temps...

Et donc comme vous pouvez le voir sur l'affiche, ce pique nique etait compose:
d'un gazpacho:



Remarquez comme Miss Gally le montre magnifiquement, digne de ses photos de mains!

J'adore le gazpacho et honnetement, celui la etait un des meilleurs que j'ai goute. L'assaisonnement etait parfait, bien epice mais pas trop, les saveurs des differents legumes ressortaient bien et la soupe n'etait pas mixe trop finement comme c'est souvent le cas dans les restaurants new yorkais (oui, je m'improvise critique culinaire).
Mais aussi des chips et un sandwich:
Et les chips n'etaient pas de simples chips mais des chips a trou-trous, mes preferes (en fait je n'aime pas les autres chips). Trois sortes de sandwichs etaient proposes: le classique Jambon-Beurre, le Pate de grand-mere/cornichon et le Brie de Meaux/Figues fraiches.
Bon ben, j'ai pris le Brie/Figue comme vous pouvez le constater.
Et il etait excellent!!! Les autres etaient egalement tres bons aux dires de D., C. et Miss Gally.
Il y avait egalement un dessert au choix (Tarte au fruits ou tarte au chocolat) mais comme je n'aime pas vraiment les tartes, je n'ai pas mange la mienne...et j'ai meme oublie de la prendre en photo!

Mais revenons au but de la soiree, l'opera!
Ce soir la, c'etait la Boheme avec Angela Gheorghiu dans le role de Mimi et Ramon Vargas dans celui de Rodolfo:
J'ai beaucoup aime meme si honnetement, le rendu a l'exterieur en plein air est tres different de ce que l'on peut ressentir dans une salle d'opera! J'ai eu l'occasion d'en voir plusieurs aux Grand Theatre de Bordeaux et la musique ne vous impregne pas du tout de la meme maniere. Elle ne va pas jusqu'aux tripes comme cela peut-etre le cas a l'interieur d'une salle. Mais c'etait cependant bien agreable.
Si vous voulez une vrai critique beaucoup mieux construite et tres interessante sur cet opera (exactement le meme avec les memes chanteurs), vous pouvez aller la.
En tout cas, c'etait une soiree tres agreable entre amis avec un excellent repas/pique nique et un bon spectacle. Vivement l'an prochain que ces representations gratuites recommencent. Meme si je peux toujours essayer d'avoir des places a 20 $ grace aux donations de deux riches mecenes, ici.
Et voila quelques extraits que j'ai enregistres sur place:
Dans les trois premiers, c'est la rencontre de Mimi et Rodolfo tandis que dans la quatrieme, il s'agit de Musetta (Ainhoa Arteta) que j'ai beaucoup aime:


video video video video

lundi 26 octobre 2009

Celle qui vit sur un plateau de tournage...

Ce matin en allant a la statue de la liberte avec B. de Philly, je suis tombee sur ca:

Et oui, un tournage de film!
J'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'un veritable accident puis j'ai trouve bizarre que les gens restent autour a regarder et encore plus bizarre que d'autres personnes au dessus du bus accidente jettent des papiers sur le bus. A ce moment la, le chauffeur de bus (celui dans lequel je suis, pas le bus du film, vous suivez?) nous a annonce qu'il s'agissait d'un tournage de film et que l'on resterait quelques minutes a l'arret, le temps qu'il tourne la scene. Nous avons donc tout vu et aux premieres loges. Quand l'assistant nous a dit qu'on pouvait repartir, nous lui avons demande quel etait le titre du film tourne.
Il s'agit de The other guys, une comedie/film d'action avec Mark Wahlberg et Will Ferrell prevu pour l'ete prochain. New York est vraiment extraordinaire certains jours... Vous pouvez voir une video plus bas sur le tournage.
Sur un autre registre, j'ai recu un colis provenant de mes grands parents. Rempli de gateaux:

Vraiment beaucoup de gateaux!!
Merci beaucoup!!!!! J'adore les pailles d'or!

video

vendredi 23 octobre 2009

Celle qui a peur des rodeurs...

Les américains sont tres prudents! Et un peu paranoiaque aussi:"Le voisinage surveille les environs. Ce voisinage rapporte toutes activites suspicieuses a la police municipale."

J'ai trouvé ce panneau dans la rue en face de l'université de Georgetown a Washington DC.
Et j'aime beaucoup le dessin du rodeur...tres Arsene Lupin...

mercredi 21 octobre 2009

Celle qui voyait l'ESB en technicolor...

Hier soir (lundi soir donc) l'ESB etait comme ca:


J'ai trouve que cette association etait un peu bizarre. Vert/Bleu/Orange et Jaune au Nord et au Sud a la place du orange. Plus le rouge de l'antenne. Vous suivez? En gros, un vrai clown! Je n'avais jamais vu autant de couleur sur l'ESB. J'ai donc regarde sur le site officiel quelle etait la raison de ce carnaval.

Sur le site etait donc indique:
10/17/2008 - 10/19/2008 Purple/Orange/White (Violet/Orange/Blanc) -> Cat Fanciers' Association, CFA-Iams Cat Championships.

Alors, je ne voudrais pas les vexer mais ce n'est pas du tout violet/orange /blanc!! Soit ils ont embauches un petit nouveau daltonien, soit ils se melanges les couleurs, soit qq1 a fait une blague.

J'ai donc cherche un peu plus et finalement je suis tombee sur une explication. Ces couleurs tie-dye (noue-teint en traduction litterale, comme on peut voir sur les tee-shirts des hippies) sont en l'honneur des Grateful Dead. Ces couleurs "representent l'image iconique du groupe et leur influence psychedelique". En effet, ils sont presents a NYC dans le cadre d'une exposition qui leur est consacree pour la New York Historical Society.

Bon j'avoue que je ne comprends pas vraiment pourquoi Grateful Dead merite "son" ESB mais enfin... Ca faisait un ESB vraiment original!

mardi 20 octobre 2009

Celle qui a vu September Issue, Fame et Coco...

Etant donne le prix d’une place de cinéma a NYC (OK, si l’on tient compte de taux de change, c’est pratiquement le même prix en France), je n’ai été que très peu de fois au cinéma depuis que je suis a NYC. Bon d’accord j’avoue ! A quoi bon payer 13 dollars pour ne pas tout comprendre. Heureusement, grâce à mon labo, j’ai des prix pour aller au cinéma. Depuis le début de septembre, j’ai donc vu successivement The September Issue, Fame et Coco avant Chanel. Trois films assez différents !
Le premier September Issue est un film documentaire sur la création du Vogue de septembre, le plus important de l’année. Ce film suit donc toute l’équipe de Vogue US et j’ai bien dit toute ! En effet même le diable en prada lui-même, Anna Wintour, a donne son accord et non seulement on la suit dans son quotidien a la rédaction mais elle donne également des interviews et on la voit chez elle en discussion avec sa fille, Bee. Anna Wintour fascine, en tout cas en ce qui me concerne. Mais je pense pouvoir dire objectivement que c’est la personne la plus importante dans l’univers de la mode actuellement. Elle fait et défait les carrières des stylistes et leurs collections… Si quelque chose ne lui plait pas, le styliste ne le montrera pas ou le modifiera. Etre dans les petits papiers d’Anna, c’est 15 ans de gagne pour un styliste talentueux ! On peut ainsi voir dans September Issue qu’elle favorise la carrière de Thakoon, son protégé du moment.
Je pense que le seul moment ou on pourrait entrapercevoir ses failles c’est quand elle parle de sa famille. Elle raconte que c’est son père, Charles Wintour, qui a décidé pour elle quand elle avait 20 ans qu’elle travaillerait dans la mode et qu’elle n’a pas vraiment eu le choix. Elle raconte également que pour ses frères et sœurs, elle fait quelque chose de totalement superficiel et qu’ils ne comprennent pas vraiment. Je pense honnêtement que c’est la seule entrevue de faille aperçu dans le documentaire, ça et son béguin pour le joueur de tennis suisse*, Roger Federer. Pourtant elle semble vouloir reproduire ce schéma et veut imposer à sa fille de travailler comme rédactrice dans un journal de mode.
Vraiment cette femme me fascine ! Avec une bonne dose de travail mais aussi de talent et d’anticipation des phénomènes de mode, elle a réussi à se hisser en moins de 20 ans a la tète du magasine de mode le plus important et respecte. Si vous voulez lire une biographie un peu plus etoffee que la mienne, vous pouvez aller ici.
Grace Coddington et Anna Wintour
Photo Diaphana Films.
Ce documentaire est aussi pour moi l’occasion de découvrir Grace Coddington dont le travail, empreint de douceur, d’imagination et de grace est totalement à son image. Depuis lors, je suis capable de reconnaitre très facilement sa pate dans les différentes pages modes de Vogue. Jugez vous-même :

Entrée le même jour qu’Anna Wintour chez Vogue, elle est la seule qui ose exprimer un avis contraire à celui de la grande rédactrice en chef. J’ai trouvé très émouvant la façon qu’elle a de se battre contre Anna pour sauver au maximum « ses » photos, pour qu’il en reste le maximum lors de l’impression. Elle est également une oreille attentive aux plaintes des collaborateurs de Vogue contre les décisions sans appel d’Anna.
Mes moments préférés sont quand elle va voir ce qu’il reste de ses photoshoots après le passage (le carnage ?) de la rédactrice au carré le plus célèbre de la planète. Et également quand elle refuse qu’on enlève la bedaine du cameraman sur une photo, qu’Anna venait juste de demander de photoshoper.
Vous l’aurez compris, j’ai adore ce film et pourrait en parler pendant des heures. Je pense qu’il a assez bien marche ici puisque je l’ai vu deux semaines après sa sortie et la salle était pleine ! OK, nous sommes a NYC, pays de la fashionista ou Vogue est adule donc je n’ai aucune idée si en dehors de Manhattan, le film a marche aussi bien mais honnêtement s’il passe près de chez vous et si vous êtes un tant soit peu intéressés par la mode et donc par Anna Wintour, Grace Coddington et le staff de Vogue (André Leon Talley vaut également le coup d’œil), courez-y !
Le deuxième film que j’ai vu est Fame.
Honnêtement, je ne me souviens pas bien de l’original mais il me semble que celui-ci reprend tout à fait la même trame. Nous suivons le casting puis les 4ans de cours dans une école de spectacle (basée sur l’école Fiorello H. LaGuardiaHigh School of Music & Art and Performing Arts). C’est un film chorale et l’abondance de personnages fait que je ne me suis attache a aucun. Je ne sais pas si c’était le but mais aucun ne m’est apparu particulièrement sympathique (excepte peut-être celui de Kevin, joue par Paul McGill dont le personnage « échoue » et celui de Joy qui apporte une touche de spontanéité et de drôlerie dans ce film).
Honnêtement, même si j’ai passe un bon moment, ce film ne vaut pas les 13 $. Le regarder à la télévision m’aurait peut-être suffit. Je dis peut-être car il fallait me voir devenir hystérique chaque fois que je reconnaissais un lieu ! Et il y en a eu : entre le Webster Hall (ou se passe le spectacle préparé par les élèves), Saint Marks Place et le Lucky Cheng’s (restaurant cabaret de Drag Queen dont je vous ais parle ici et qui est transforme en Karaoké dans le film), je n’ais pas arrêté de pousser des cris de joie devant la preuve que oui, je connais NYC !!
Le troisième film vu à l’Angelika est Coco Before Chanel. Et oui, un film français vu en français ! Qu’est-ce que j’aime la politique de non-doublage des films étrangers aux USA ! Peut-être que ca empêche certains de faire une longue carrière mais qu’est-ce que c’est agréable pour moi ! En fait sur celui la, je n’ai pas grand-chose à dire. Les acteurs sont bons (et quel casting !), le film est intéressant mais honnêtement, le voir a la télévision m’aurait suffit amplement. J’ai découvert le caractère de Gabrielle Chanel que je trouvais froide et hautaine sans vraiment savoir son histoire et maintenant je la trouve antipathique. Et pourtant elle est jouée par Audrey Tautou que je trouve super sympathique (je suis une grande fan d’Amélie Poulain). En effet, je trouve que la plupart de ces réactions sont stupides, disproportionnées et intéressées. Bref, vous l’aurez compris, je n’aime pas le personnage de Coco Chanel et moi qui suit très premier degré en ce qui concerne un film, ca ne m’aide pas de ne pas aimer le personnage principal. Alors je ne la déteste pas pendant tout le film. A partir du moment où elle tombe amoureuse, je l’aime bien, son masque tombe et pourrais comprendre ses réactions mais avant ca, …
Les autres personnages sont beaucoup plus sympathiques, Balsan (Poelvoorde) cache un cœur de midinette, sa sœur (Gillain) est une éternelle optimiste et Emilienne (Devos, première fois que j’aime un de ses personnages d’ailleurs) est très drôle d’autodérision.
Je ne regrette pas d’être allé le voir mais je ne le conseille pas non plus. Tout comme Fame, un dimanche soir a la télévision, c’est l’endroit parfait pour le regarder…
* OK! Il est suisse! Je n'aime pas le tennis d'abord! Et je ne savais meme pas quelle tete il avait avant de le voir dans le documentaire alors sa nationalite... Mais vous avez raison, je ne dois pas propager d'informations fausses! Je dois faire honneur a ma carte de journaliste! Attendez! Je n'en ai pas! Ah, ceci explique cela...